icon-glass car parking centre contact elevator envelope geopin piechart quoteleft quoteright select wheelchair picto-checked picto-chevron-left picto-chevron-right picto-cross picto-cross-thin picto-triangle-down phone Aller au contenu principal
Notaviz - Notaires de France mon_notaire_ma_succession

Comment réduire le coût d'une succession

La transmission d’une entreprise familiale à moindre coût : le pacte Dutreil

Le dispositif dit « pacte Dutreil » permet d’exonérer, à hauteur de 75%, la valeur des biens affectés à l’exploitation de l’entreprise familiale, lors de sa transmission. Seuls 25% de la valeur des biens transmis par donation ou succession sont ainsi soumis aux droits de mutation. Cette exonération  suppose que la transmission porte sur une entreprise familiale ayant une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale. Elle profite tant aux transmissions d’entreprises individuelles qu’aux transmissions de sociétés (l’exonération portant alors sur la valeur des titres ou parts de société).

Conditions du dispositif pour les entreprises individuelles

Condition à remplir au moment de la transmission 

L'entreprise individuelle doit avoir été détenue depuis plus de deux ans par le défunt ou le donateur lorsqu'elle a été acquise à titre onéreux.

Conditions à remplir après la transmission

-Chaque donataire ou héritier doit prendre l’engagement de conserver les biens affectés à l’exploitation de l’entreprise pendant un délai de 4 ans à compter de la transmission ;

- L'un des héritiers ou des donataires doit poursuivre effectivement l'exploitation de l'entreprise pendant les 3 années qui suivent la date de la transmission.

Conditions du dispositif pour les sociétés

Condition à remplir au moment de la transmission 

Les parts ou les actions doivent faire l'objet d'un engagement collectif de conservation, pris par le donateur ou la personne décédée, avec d’autres associés, d'une durée minimale de deux ans en cours au jour de la transmission. L’engagement de conservation doit porter sur au moins 34% des titres si la société n’est pas cotée. Il est ramené à 20% des titres lorsque la société est cotée.

Deux exceptions :

-Lorsque les parts ou actions transmises par décès n'ont pas fait l'objet d'un engagement collectif de conservation, un ou des héritiers peuvent entre eux ou avec d'autres associés souscrire cet engagement dans les six mois du décès ;

-L’engagement collectif de conservation des titres peut être réputé acquis sous certaines conditions.

Conditions à remplir après la transmission

-Chaque donataire ou héritier doit prendre l’engagement de conserver les titres transmis pendant un délai de 4 ans à compter de la fin de l’engagement collectif de conservation ;

-L'un des héritiers ou des donataires doit exercer effectivement dans la société son activité professionnelle principale ou des fonctions de direction, et ce pendant la durée de l'engagement collectif et pendant les trois années qui suivent la date de la transmission.

Partagez cet article :


Avec qui
EN PARLER ?

Pour approfondir le sujet,
le notaire est à vos côtés :

Vous vous posez de nombreuses questions au sujet de la succession ?
Le notaire est votre meilleur allié pour vous accompagner
et vous donner des réponses personnalisées.

Simplifiez-vous la vie, trouvez le bon notaire au bon endroit !

Je trouve un notaire Je demande l'avis
d'un notaire